N°1 du taxi à Bruxelles, aéroport zaventem brussels airport, livraison express, appli ecab

réservez un taxi 24h/24
02 349 49 49

Londres Attend ses Taxis Verts

Muni d’une pile à hydrogène et d’un moteur électrique, les taxis londoniens, version écologique, pourront rouler jusqu’à 400 km sans être rechargés

La capitale britannique devrait accueillir des taxis fonctionnant à l’hydrogène lors des Jeux Olympiques d’été de 2012.

Ainsi les Black Cabs (« taxis noirs ») pourraient très prochainement se décliner dans une nouvelle teinte verte. Alors que des bus à l’hydrogène doivent sillonner les artères londoniennes à partir de 2011 et qu’un système de vélo en libre service doit être inauguré fin juillet, la municipalité souhaite désormais développer des taxis « propres » pourvus d’une pile à hydrogène et d’un moteur électrique. Conçus par Lotus Engineering, ils investiront la capitale britannique à l’occasion des Jeux Olympiques de 2012, dont les organisateurs souhaitent qu’ils se démarquent par l’importance accordée aux considérations environnementales et devraient prendre définitivement la relève de leurs emblématiques aînés d’ici à 2020.

Inchangé depuis 1959, le look des Black Cabs restera le même, toutes les innovations « vertes » restant cantonnées sous la carrosserie. Stocké dans un réservoir situé sous le capot de la voiture, l’hydrogène alimentera une pile à combustible qui fournira en énergie des batteries lithium-ion. Disposée au niveau des pieds du conducteur, cette pièce d’une puissance de 14 kilowattheures (KWh) activera alors un moteur électrique et propulsera le Green Cab, lequel fonctionnera donc uniquement grâce à de l’eau. Son empreinte environnementale s’en trouvera de fait fortement réduite.

La Green Cab fait le plein d’eau

Roulant au maximum à 130km/h, les futurs taxis londoniens auront une autonomie de 400 km et seront équipés d’un moteur très silencieux. Si le réservoir d’hydrogène pourra être rechargé en cinq petites minutes, un réseau de stations sera néanmoins mis en place par les autorités municipales.

Ce projet de taxi vert a déjà été financé à hauteur de 5,5 millions de livres sterling (6,5 millions d’euros) par le Technology Strategy Board, mais il faudra des investissements supplémentaires pour faciliter le développement de ces taxis écologiques.

La Commission européenne multiplie les avertissements à l’encontre de Londres quant à la qualité de son air mais le spectre d’une situation figée s’éloigne. La capitale britannique vient en effet de prendre une longueur d’avance dans la course aux véhicules propres par rapport à ses consœurs européennes.

Pauline Baron, Mercredi 9 juin 2010, zegreenweb.com