N°1 du taxi à Bruxelles, aéroport zaventem brussels airport, livraison express, appli ecab

réservez un taxi 24h/24
02 349 49 49

Le Dimanche sans Voiture

Sur les pas d’un Dimanche sans voiture : historique

La première journée « En ville sans ma voiture  » est organisée pour la première fois en France en 1998. En 2000, elle est instituée comme une initiative internationale par la Commissaire européenne à l’Environnement, à date fixe le 22 septembre. L’objectif de cette journée : rassembler les citoyens autour du thème du transport durable en zone urbaine, de changer les comportements, et de progresser vers une stratégie de transport plus respectueuse de l’environnement.

C’est le vendredi 22 septembre 2000 que la Région de Bruxelles Capitale entre dans la danse avec trois zones « confort  » interdites aux voitures, à Schaerbeek, Watermael-Boitsfort et Evere. Associations cyclistes et comités de quartier se mobilisent afin de promouvoir pendant toute la journée une mobilité alternative.

En 2001, d’autres communes rejoignent les pionnières. 17 périmètres sans voiture sont instaurés. De nombreuses activités : test pour sites propres de transport en commun, zones commerciales en piétonnier provisoire, activités vélo …

A partir de 2002, la campagne « En ville, sans ma voiture !  » s’étend à une semaine entière, du 16 au 22 septembre, dédiée à la mobilité durable.

En 2002, la journée sans voiture tombe un dimanche. Bruxelles accueille alors la plus ambitieuse expérience de ville « sans voiture  » jamais vue depuis la naissance des journées européennes, à savoir la fermeture complète de la Région, soit 160 km2. La formule du « Dimanche sans voiture  » est née ! Associations cyclistes et comités de quartier commencent à être subventionnés par la Région pour réaliser des projets citoyens durant la Semaine de la Mobilité.

L’édition de 2003 voit s’intensifier les activités sur le territoire de la Région, Bruxelles champêtre s’installe, la STIB offre la gratuité sur son réseau… Un véritable succès de foule.

La même formule se répète les années suivantes. L’événement connaît un succès croissant et devient plus consensuel. Chaque année, Communes, Région, associations diverses, comités et écoles se mobilisent autour de cette fête de la « mobilité durable  » et créent de nouvelles initiatives.

Source: www.dimanchesansvoiture.irisnet.be